Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La balance commerciale se détériore

Volailles
 - La balance commerciale se détériore
© Cédric Faimali/GFA © Cédric Faimali/GFA

En France, la balance commerciale reste déficitaire en volume comme en valeur, sur les premiers mois de l’année 2017, a constaté FranceAgriMer lors du dernier conseil spécialisé sur les viandes blanches.

Les viandes fraîches de poulet restent largement déficitaires, malgré un recul des achats des ménages de 1,4 %. Ce sont près de 314 000 tonnes en équivalent carcasse (tec) qui ont été importées sur les sept premiers mois de 2017, en plus des 610 000 tec produites (dont 228 000 tec exportées), une hausse de presque 5 % par rapport à l’année précédente.

La filière du canard gras souffre, quant à elle, des deux crises d’influenza aviaire successives. Les abattages de canards gras sont en recul de 18 % sur les sept premiers mois de l’année (à 41 000 tec), après avoir chuté de 26 % en 2016. L’an dernier, les importations de foie gras ont augmenté de 21 %, alors que les exportations ont chuté de 20 %. Sur les sept premiers mois de 2017, on observe néanmoins un repli des importations, notamment de foie gras cru, et une stabilisation des exportations.

Concernant la filière des œufs, la production française est repartie à la hausse depuis le début de l’année et les cours se redressent, dans un contexte de fermeté des prix au niveau européen. Les achats des ménages, orientés en légère baisse depuis le début de l’année, se détournent des œufs de pouless élevées en cages au profit des œufs issus d’autres modes de production. Les œufs en volière semblent davantage bénéficier que les autres (label, bio, plein air) du report des achats.

En Europe…

Au niveau européen, la production de poulet a continué de progresser au cours du premier semestre de 2017, tandis que celle de dinde est en repli. Les importations marquent le pas depuis le début de l’année, notamment en provenance du Brésil et de la Thaïlande. À noter cependant la progression des achats auprès de l’Ukraine.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER