« Les éleveurs et les filières avicole et cunicole ne peuvent plus attendre » pour voir les prix à la production remonter, dans un contexte de hausse des charges, pour l'alimentation animale notamment, a alerté la Confédération française de l'aviculture (CFA), vendredi, dans un communiqué.

L'organisation syndicale « appelle l'ensemble des éleveurs avicoles et cunicoles à poursuivre les actions engagées dans leur région », auprès des enseignes de la grande distribution. « Sans une évolution très rapide, les producteurs vont amplifier leurs actions syndicales », insiste-t-elle.

La CFA n'acceptera pas que la « légitime revendication » des producteurs « se heurte à la réticence de certains distributeurs qui refuseraient d'admettre l'évolution des coûts de production », souligne-t-elle.

« Les éleveurs n'accepteront pas d'être les otages de marchandages qui aboutiraient à confisquer la revalorisation dont ils ont besoin. Les éleveurs ne toléreront pas qu'il n'y ait pas une totale solidarité entre les abattoirs dans la répercussion des hausses », ajoute-t-elle.

« Nous sommes engagés, chacun à son niveau, dans des filières de production, de transformation et de commercialisation de nos produits. Le commerce et les enseignes de la grande distribution doivent assumer leur part de responsabilité dans l'avenir de nos filières avicoles et cunicole », affirment les producteurs.

Lire également: