La Fédération des industries avicoles (FIA) a indiqué lundi qu'elle était «totalement et complètement» opposée à ce que l'Union européenne autorise l'importation de poulets «à la javel» en provenance des Etats-Unis.

«Nous sommes totalement et complètement opposés au système américain de désinfection par un bain avec une solution à base de chlore car le taux d'infestation par les bactéries par des salmonelles reste plus élevé qu'en Europe», a déclaré André Le Peule, directeur général de la FIA.

Les autorités de Bruxelles se sont engagées vendredi à trancher l'an prochain la question des poulets américains, interdits d'importation dans l'UE depuis une quinzaine d'années et qui constitue un contentieux commercial entre les deux deux rives de l'Atlantique.

«Avant le prochain sommet USA-UE et après avoir reçu un avis scientifique, la Commission va prendre des mesures pour résoudre définitivement le vieux différend sur les importations dans l'UE de poulets américains ayant subi un traitement de réduction des substances pathogènes», a indiqué le Conseil économique transatlantique, à l'issue de sa première réunion.

La pratique américaine révulse les pays du sud de l'Europe, dont la France, mais certains pays du Nord pourraient s'y rallier au motif qu'elle garantit une plus grande sécurité aux consommateurs.

Le Conseil économique transatlantique, mis en place en avril 2007, est une structure qui ambitionne de gommer les aspérités commerciales récurrentes entre l'Union européenne et les Etats-Unis.