Deux vice-présidents de l'association des éleveurs fournisseurs du groupe Doux en Bretagne ont réaffirmé jeudi leur soutien au plan de continuation du PDG Charles Doux, en contradiction avec le revirement inattendu, la veille, de leur président.

« Nous conservons notre position initiale, validée le 19 juillet [...] c'est-à-dire le soutien du plan de continuation du groupe Doux », affirment, dans un communiqué les deux vice-présidents de l'Association des éleveurs de Bretagne fournisseurs du groupe Doux (AEBFD), Christine Gannat et Antoine Colpaert, après une réunion du bureau de l'association dans la matinée.

Le communiqué de presse, diffusé mercredi, « est une initiative personnelle du président de l'association, aucun membre du bureau n'ayant été consulté », écrivent les deux vice-présidents, annonçant la tenue d'un conseil d'administration « extraordinaire » au début de la semaine prochaine.

Mercredi soir, le président de l'AEBFD, Pierre-Yves Lozahic, dont l'association soutenait jusqu'alors le plan de continuation du PDG, avait fait volte-face en annonçant que la « nouvelle proposition du consortium mené par Sofiprotéol, bien que toujours perfectible, répond favorablement aux inquiétudes des éleveurs à court et moyen terme ».

M. Lozahic était le signataire d'un autre communiqué qui, quelques jours plus tôt, avait apporté le soutien de son association au plan de continuation, adopté en assemblée par les 200 éleveurs présents sur quelque 800 en contrat avec le groupe Doux.

Un bon connaisseur du dossier avait réagi mercredi soir en estimant que ce revirement était « à mettre sur le compte des pressions exercées sur les éleveurs par Sofiprotéol », rappelant que son PDG n'est autre que Xavier Beulin, également président de la FNSEA.

De son côté, un porte-parole du groupe Doux avait fait état mercredi du soutien de 250 autres éleveurs, non adhérents à l'AEBFD, au plan de continuation.

Le tribunal de commerce de Quimper tient une audience vendredi sur les offres de reprise du groupe Doux, ex-leader européen de la volaille, et sur le plan de continuation de son PDG. Il devrait mettre sa décision en délibéré.

Tous les articles sur Doux.