En deux ans, les viticulteurs français ont arraché 16.674 ha avec l'aide de la prime européenne à l'arrachage définitif des vignes, dont 7.223 ha cette année et 9.451 ha l'an dernier, a annoncé jeudi FranceAgriMer.

Cette surface représente 2 % du vignoble national. Premier vignoble à avoir utilisé la mesure, le Languedoc-Roussillon a arraché à lui seul 11.505 ha, soit 4,1 % de sa superficie de 2006. Viennent ensuite les régions Midi-Pyrénées, puis Aquitaine et Paca.

Au total, les bénéficiaires ont touché 117,2 millions d'euros de prime au cours des deux ans. L'essentiel de ces aides est allé à ceux qui ont arraché la totalité de leur vignoble, qui sont prioritaires dans l'ordre d'attribution.

La prime à l'arrachage fait partie de la série de mesures prises par la Commission et le conseil, en 2008, pour rééquilibrer le marché européen du vin.

Cette année encore, et pour la dernière fois, les viticulteurs vont pouvoir en bénéficier. Cette mesure a remporté un énorme succès puisque chaque année, les demandes d'aide ont été au moins deux fois supérieures à l'enveloppe prévue par la Commission.

Lire également :

B.Co.