Les vendanges en Australie l'an prochain pourraient être amputées de plus de la moitié du volume habituel en raison de la pire sécheresse en un siècle, ont mis en garde lundi des responsables du secteur.

Le volume de ces vendanges pourrait s'établir entre 800.000 tonnes et 1,3 million de tonnes, contre une moyenne de 1,9 million de tonnes, selon les prévisions d'un groupe de travail du secteur vinicole.

«Nous affinerons nos prévisions en fonction de l'évolution de la saison, a indiqué Mark McKenzie, directeur de l'association des viticulteurs australiens, mais nous savons déjà que les rendements vont être sérieusement réduits dans les régions qui dépendent largement de l'irrigation.»

Selon M. McKenzie, entre 800 et mille viticulteurs australiens, déjà endettés, risquent la faillite.

Les exportations de vin australien ont atteint pour la première fois en juillet la somme record de 3 milliards de dollars australiens (2,6 milliards de dollars américains) sur douze mois. En volume, elles ont dépassé 8 millions d'hectolitres, également un record sur la même période.

Selon la société des vins et spiritueux australiens, cette hausse spectaculaire de 8% des exportations s'explique largement par la décision de privilégier les vins de qualité, une stratégie particulièrement fructueuse sur le marché nord-américain même si la Grande-Bretagne reste le premier marché d'exportation pour les vins australiens.