43 % des viticulteurs n'envisagent aucun changement sur leur exploitation, en particulier dans les exploitations de moins de 10 ha (58 %), selon un sondage ADquation publié dans le numéro de novembre 2013 du magazine Agrodistribution.

38 % envisagent de planter de nouvelles vignes. Ils sont 23% à envisager cette option dans l'Est, 34 % en Pays de Loire, 48 % dans le Sud-Est et 34 % dans le Sud-Ouest.

38 % envisagent d'arracher des vignes dans le Sud-Est et le Sud-Ouest, 27 % en Pays de Loire et 18 % dans l'Est.

L'arrêt de l'activité viticole arrive en 3ème position avec des scores bien moindre (10 % dans l'Est, 8 % en Pays de Loire, 7 % dans le Sud-Est, 5 % dans le Sud-Ouest).

Enquête réalisée par téléphone du 2 au 7 octobre 2013 auprès de 405 chefs d'exploitation ayant au moins un hectare de vigne. Echantillon représentatif à 95 % des exploitations de plus de 1 ha de vigne.