Moins de trois jours après l'orage de grêle qui s'est abattu sur le prestigieux vignoble de Sauternes, le syndicat de l'appellation estime que 40 % des volumes de la future récolte sont détruits. Les communes de Bommes et Sauternes ont été les plus touchées.

Tous les premiers crus de l'AOC ont subi des dégâts. La Tour blanche aurait été frappée à hauteur de 70 % de sa récolte.

L'orage de grêle s'est abattu sur le vignoble vers 19 heures, lundi 25 avril. « Cela faisait une bande de 800 mètres de large, située au-dessus des communes de Bommes et Sauternes », raconte Xavier Planty, président de l'AOC Sauternes-Barsac. « Quand il a éclaté, on a eu vingt minutes infernales dont huit minutes de grêle seule ».

Les dégâts ont été d'autant plus conséquents que la végétation était très en avance : « On était à la limite des boutons floraux séparés », poursuit le viticulteur.

Depuis, ce responsable fait le tour de ses adhérents pour estimer les dégâts. Environ 80 vignerons ont été plus ou moins touchés. « On n'avait pas connu d'orage aussi violent depuis 1989 », se souvient-il. Et de préciser : « à l'époque, la bande de grêle avait frappé exactement la même zone ».

Lire également :

A.A.