À genoux au milieu d’une parcelle, Alain Delage coupe un pied de blé tendre d’hiver. Verdict, la culture est au stade de l’épi de 1 cm, voir 2 cm dans certaines parcelles. L’ingénieur, employé par le Ceta Champagne berrichonne qui compte 113 adhérents aux alentours d’Issoudun dans l’Indre, répète l’opération avec un pied d’orge d’hiver. Là, le stade du premier nœud est atteint.

Pour le blé, pas d’intervention importante à prévoir à ce stade. Il est trop tard pour les régulateurs et trop tôt pour les traitements fongicides. Des désherbages de rattrapage sont encore possibles contre les ray-grass et la folle-avoine. L’opération devient plus compliquée pour les vulpins, affirme Alain Delage.

Les traitements fongiques pour arriver vite sur l’orge

Sur orge, les premières maladies apparaissent. Des premiers traitements pourraient être faits dès la semaine prochaine analyse l’ingénieur du Ceta. C’est aussi la bonne période pour les régulateurs sur cette culture.

Parmi les adhérents de l’association, Alain Delage a répertorié plusieurs facteurs de perte de pied pendant l’hiver. Les causes peuvent être le désherbage d’automne, des problèmes de semis avec des grains de surfaces et des attaques de taupins.

Tanguy DhelinJournaliste web

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa dynamique de hausse sur Euronext

Le prix du blé était encore en légère hausse le vendredi 24 septembre 2021 après-midi sur le marché européen, après avoir cassé un seuil technique à la hausse, sur fond de demande internationale soutenue.