« On l’appelle jaunisse nanisante de l’orge, mais elle touche aussi le blé », précise Christian Savary, responsable du service agronomique chez Soufflet agriculture à Nogent-sur-Seine (Aube). Cette année, de nombreux foyers de JNO ont été observés en Champagne-Ardenne, dans les Hauts-de-France, les Pays de la Loire…

À la suite d’un automne et d’un hiver doux, la pression fongique est forte. La septoriose est présente dans toute la France et s’installe sur la troisième feuille. Dans certaines parcelles non traitées, les rendements et la qualité des grains risquent de décrocher.

Voir aussi la vidéo tour de plaine colza.

Adèle MagnardJournaliste-reporter d'images