10 000 visiteurs aux Culturales dans le Gers
/
  • La 13e édition des Culturales se déroulait cette année dans le Sud-Ouest, dix ans après l’édition dans le Lauragais en 2008. Sur 20 hectares, ateliers techniques, shows des innovations, forums au champ ont été présentés aux producteurs.

  • Les producteurs ont pu découvrir une cinquantaine d’ateliers présentés par les instituts techniques sur le thème de l’agronomie et du pilotage des cultures.

  • Les itinéraires de cultures de diversification, comme la lentille, le pois chiche, le lin oléagineux… étaient mis en avant.

  • Comme l’an dernier, des forums au champ étaient organisés chaque jour et animés par des experts et des agriculteurs. Les thèmes abordés concernaient l’adaptation aux aléas climatiques, le travail du sol, l’agriculture biologique, le désherbage d’aujourd’hui et de demain ou encore le CoFarming.

  • Parmi les itinéraires innovants présentés par Arvalis lors de cette édition figuraient des essais de « relay cropping ». Il s’agit d’implanter une culture au printemps (sorgho sur la photo, maïs ou soja) dans une céréale à paille (blé sur la photo ou orge) avant sa récolte. L’objectif est de pouvoir anticiper le semis de la culture d’été et de gagner en somme de températures. Une fois la céréale récoltée, la culture d’été se développe normalement.

  • Les nombreuses stations météo connectées se partageaient une grande partie du salon. Une fonction « anti-intempéries » leur aurait été bien utile étant donné le déluge.

  • Les outils pour mesurer la conductivité tractés par quad sont capables de dresser des cartographies de composition en métaux des sols. Les cartes obtenues peuvent servir, entre autres, à créer des cartes de préconisation dédiées à la modulation de dose.

  • Le pulvérisateur d’eau à haute pression pour le désherbage a retenu l’attention de nombreux agriculteurs. Celui-ci se présente comme une alternative écologique au désherbage chimique. Déjà en fonctionnement chez des arboriculteurs, viticulteurs et agriculteurs la solution permet de désherber avant la levée de la culture.

  • Plusieurs solutions de station de traitement de l’eau destinée au désherbage chimique ont fleuri. Leur objectif est d’adapter le plus possible l’eau au produit avec lequel elle va être mélangée. Pour ce faire, la station retire de l’eau ce qui altère l’efficacité de la matière active du produit comme le fer, le calcium, l’aluminium, le zinc... Elle adapte ensuite le pH et la température pour améliorer le mélange entre l’eau et le produit.

  • Ce salon permet également à des constructeurs de présenter des outils destinés aux agriculteurs comme aux chercheurs comme ce scan de phenotypage des épis de maïs pour évaluer le rendement potentiel en comptant le nombre de grains, de couronnes et de rangs par epi sans l’abimer. Il est facilement transportable pour effectuer le contrôle de nombreux épis dans la journée.

  • Pour leur deuxième édition, les Rob’olympiades mettent en compétition des écoles d’ingénieurs de spécialité mécanique ou agricole. Les conditions difficiles de cette année ont encore plus corsé le défi que devaient relever les étudiants.

  • Ce qui devait être un profil cultural témoigne de la quantité d’eau qui s’est abattue sur le site puisqu’on se croirai en face d’une mare artificielle.