Le matériel de pommes de terre garde la frite
/
  • Sur Potato Europe, deux grands pôles de démonstration sont mis en place : arrachage d’un côté et réception-stockage de l’autre. Toutes les machines évoluent côte à côte afin de faciliter les comparaisons. Les places sont chères autour des tables de tri !

  • Ropa lance une version plus économique de la Keiler 2 avec la Keiler 2L Classic. La principale différence entre les deux machines se situe aux niveaux des unités de séparation. La Keiler Classic dispose de deux tapis à tétines au lieu des quatre tapis de la version standard. Cette configuration permet de dégager de l’espace autour de la table de tri et il est possible d’y installer jusqu’à huit salariés. La hauteur de la plateforme est réglable, ce qui permet d’adapter les postes de travail. Comme les autres Keiler, la Classic bénéficie d’un entraînement entièrement hydraulique, et elle est conforme à la norme Isobus.

  • AVR proposera dès la campagne de 2020 un cadre avant à changement rapide. Ce nouveau cadre peut être démonté facilement, sans avoir à ouvrir le tapis d’arrachage ni à retirer séparément le porte-soc. Pour retirer le cadre avant et son châssis, il suffira de desserrer quelques raccords mécaniques et des écrous. Les jambes de force et les roues fournies facilitent le déplacement des cadres, à condition d’effectuer la manœuvre sur du béton. Avec cette modification, il est possible de monter un châssis de cadre avant équipé d’un kit de récolte pour les oignons.

  • Grimme présente pour la première fois en démonstration l’arracheuse à trémie à deux rangs Evo 280. Cette machine est équipée de trois grands séparateurs. Avec sa capacité de trémie de 8 tonnes, l’Evo 280 peut récolter de grandes longueurs sans avoir besoin de vider fréquemment la trémie. L’Evo 280 est équipée de série d’un dispositif de télémétrie qui transmet les paramètres de la machine et sa localisation au chef d’exploitation ou à l’entrepreneur en temps réel.

  • Toujours chez Grimme mais du côté des automotrices, la Varitron 470 est présentée dans sa version à quatre roues. Le séparateur MultiSep est combiné à un élévateur à tapis à tétines.

  • Chez Dewulf, la RA 3060 bénéficie d’une nouvelle option avec l’arrivée de deux rouleaux effaneurs séparés. Cette solution est une variante de l’arracheuse par tamisage à deux rangs. La nouvelle RA 3060 a été développée pour répondre au problème des fanes qui sont de plus en plus dures. Grâce à l’ajout d’un rouleau effaneur, les fanes qui n’ont pas été enlevées par le premier rouleau sont extraites avant l’arrivée de la récolte sur le tapis à tétines. Cette solution offre aussi une alternative à la destruction chimique des fanes, de plus en plus sous le feu de la critique.

  • La Kwatro de Dewulf peut maintenant être équipée d’une trémie avec élévateur de décharge à tamisage. Cette configuration offre une capacité de tamisage supplémentaire lors du déchargement de la trémie. Le tapis de trémie est suivi par un tapis à barreaux dans l’élévateur de décharge qui tamise l’excédent de terre. Cette option est indiquée pour les planteurs qui réalisent des livraisons immédiates. Enfin, comme la trémie standard, celle en deux parties permet le déchargement pendant l’arrachage.

  • La PAP 475 de Pouchain en action avec sa trémie de 15 m³.

  • Ploeger participe aussi à la démonstration avec une automotrice à 4 rangs : l’AR-4BX.

  • Les chantiers de réception traitent les pommes de terre qui viennent d’être arrachées sur la parcelle de démonstration.

  • Grimme fait aussi évoluer son matériel de stockage avec le nouveau convoyeur double de la série TC 800. Conçu pour transporter la récolte de la trémie de réception vers l’élévateur télescopique, le TC est équipé d’un châssis amélioré avec des roues tandem décalées. Grâce à cette configuration, une personne seule peut déplacer facilement sur le côté le convoyeur situé du côté de l’alimentation. Le mécanisme de relevage appelé Airbag est utilisé pour transférer les pommes de terre en douceur du premier au deuxième convoyeur.

  • À partir de cette campagne, les trémies de réception MH de Miedema pourront être équipées d’un nouveau moyen de nettoyage des rouleaux, le Clean-Boost. Avec cette option, la vitesse des rouleaux à entraînement électrique sera brièvement augmentée pour maintenir une capacité de nettoyage élevée. La trémie de réception MH 241 présentée sur le salon offre une capacité de 20 m³. Elle est équipée de deux unités de rouleaux. La première unité comprend des rouleaux à spirale tandis que la seconde comprend deux rouleaux PU et le Clean-Boost.

  • La planteuse à 4 rangs Ceres 450 d’AVR propose désormais une option permettant de planter les rangs indépendamment les uns des autres. Chaque élément de plantation est entraîné séparément avec son propre moteur hydraulique. Des capteurs de vitesse dans la roue et dans les quatre éléments assurent le respect de la densité et de l’écartement. Ainsi équipé, le chauffeur peut rapidement connecter ou déconnecter un rang ou ajuster la vitesse de plantation par rang afin de faire varier la densité, par exemple dans les fourrières et autour des passages de pulvérisateur. Le dispositif peut être connecté au GPS.

  • Lancée récemment, la CP 42 Smart-Float GII de Dewulf représente la seconde génération de planteuses combinées 3 en 1 du constructeur belge. Cette machine traînée à quatre rangs est capable de préparer le sol, planter et former les buttes en un seul passage. Grâce au dispositif Smart-Float, les profondeurs de travail et de plantation peuvent être réglées indépendamment et en continu depuis le terminal situé en cabine.

  • Bonnel décline désormais son outil de destruction des couverts Ecorouleau de 50 cm (pour la vigne) à 9 mètres de largeur de travail. Un tasse-avant plus économique avec deux roues au lieu de quatre est également dans les tuyaux.

  • Le spécialiste flamand de la pulvérisation Delvano, peu connu en France, expose son dernier automoteur. Le Terresta 4000 embarque une cuve de 4 000 litres et une rampe de 33 mètres. Il est motorisé par un bloc Deutz de 6,1 litres.

  • Son confrère wallon Beyne expose aussi ses pulvérisateurs traînés et portés, déjà aperçus sur des salons en France.

  • Case IH montre son savoir-faire en agriculture de précision avec cette solution de caractérisation des sols montée à l’avant d’un SSV.

Deux lieux, deux ambiances. Alors qu’Innov-Agri a débuté dans les environs de Toulouse, le salon Potato Europe a pris ses quartiers à 1 000 km de là, à Tournai en Belgique. Sur ce salon au champ organisé tour à tour par la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique, expositions et démonstrations sont uniquement consacrées à la pomme de terre.

Les visiteurs viennent de toute l’Europe du Nord pour découvrir les dernières innovations en matière de plantation, récolte et réception. Malgré des premiers arrachages très décevants en raison d’une sécheresse persistante, les planteurs néerlandais représentent une proportion importante des visiteurs. Néanmoins, de nombreux agriculteurs français n’ont pas hésité à passer la frontière pour voir les arracheuses en action.

Corinne Le Gall