C’est sous un soleil de plomb et devant plus d’une centaine de personnes que trois groupes d’étudiants ont présenté leur projet, le 14 juin 2017 aux Rob’olympiades lors du salon des culturales. Initialement, cinq candidats étaient inscrits mais deux d’entre eux ont abandonné avant la présentation. Ce concours, organisé par Arvalis, s’est déroulé près de Reims.

Différentes méthodes de désherbage

Leur défi était de réaliser un robot respectueux de l’environnement axé sur le désherbage des betteraves. Trois méthodes ont été présentées. La première se basait sur la différence de couleur entre le sol de l’interrang et les adventices pour une pulvérisation ciblée. Un deuxième robot était doté d’un bras articulé guidé par deux caméras. Le troisième proposait un travail du sol guidé par deux flexibles.

Les étudiants ont eu six mois pour préparer leur projet, un délai assez court. « On a eu pas mal de problèmes, parce qu’étant novice, on n’avait pas d’expérience, on n’avait pas idée des problèmes qu’on aurait pu avoir », explique Baptiste Vasseur, membre de l’équipe UniLaSalle Beauvais. Leur robot a pourtant désherbé parfaitement les deux interrangs qui lui étaient réservés. Cerise sur le gâteau, leur robot est disponible en open source (accès libre). Le site sera bientôt en ligne. Avis aux amateurs…

Noémie Fayolle et Tanguy Dhelin