Les Pays-Bas sont à la recherche d’un moyen pour continuer à évoluer sans dérogation à la directive nitrates. Mais est-ce compatible avec la politique environnementale de l’Union européenne ? Conséquence de l’augmentation du cheptel de vaches laitières au-dessus du plafond autorisé, les Pays-Bas peinent à gérer leurs effluents dans le respect des réglementations environnementales européennes.

Christophe Perrot souligne des fraudes telles que la déclaration de faux jumeaux ou de parentés décalées, et l’importation de vaches déclarées comme génisses. Les Néerlandais planchent sur un plan B qui leur permettrait de continuer à évoluer sans dérogation à la directive nitrates. « On ne sait pas encore si c’est compatible avec la politique environnementale de l’Union européenne, ou si ce serait le début de son affaiblissement », dit-il.

H. Chaligne