Dans un communiqué de presse du 19 juin 2017, Interbev et Inaporc demandent « davantage de protection des dénominations de la filière, dont l’utilisation doit rester réservée aux seuls produits d’origine animale ». Les deux organisations font référence à la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne du 14 juin 2017 confirmant l’usage exclusif des dénominations réservées au « lait » et aux « produits laitiers » aux seuls produits d’origine animale.

Les interprofessions encouragent également les autorités à « réaliser les contrôles et à prendre les mesures nécessaires pour clarifier les pratiques commerciales des spécialités à base de protéines végétales et sanctionner les usages abusifs » des dénominations « escalope », « saucisse », « rôti »…