Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le Fenalår débarque en France

réservé aux abonnés

Viande ovine
 - Le Fenalår débarque en France
© V. Scarlakens/GFA

La Norvège se lance dans l’exportation du Fenalår, un jambon d’agneau. Elle a choisi « le pays de la gastronomie » comme premier client. À Paris, le 14 novembre 2017, le ministre norvégien de l’Agriculture célébrait l’obtention d’une IGP (1), aux côtés du directeur de l’Inao, de quelques producteurs norvégiens et de clients français.

Le « Fenalår fra Norge » a obtenu son IGP le 12 septembre dernier. « Nous sommes optimistes quant aux possibilités que va nous offrir cette reconnaissance européenne, déclare Jon Georg Dale, ministre norvégien de l’Agriculture. Depuis quelques années, la Norvège a décidé de faire connaître au reste du monde, et à l’Europe en premier lieu, un de ses produits traditionnels phares. »

« La France a été notre choix numéro un du fait de l’amour de ses habitants pour la bonne nourriture, explique Per Berg, président d’un consortium de 9 producteurs de Fenalår. En 2015, nous avons mené une enquête auprès de chefs et de consommateurs français : tous ont beaucoup apprécié notre produit. »

Haut de gamme

« Nous travaillons le Fenalår depuis un an et demi, illustre Fabien Castenetto, gérant de la société Comptoir des Chefs. C’est un vrai coup de cœur, et nous espérons que l’IGP va développer la notoriété du produit et accélérer nos ventes aux restaurateurs. »

« Chez nous, le Fenalår est référencé depuis 1 an, expose Thomas Mossino, cofondateur de Meat Me. Dans les épiceries fines, notre Fenalår conditionné en tranches sous atmosphère modifiée se vend aux alentours de 200 €/kg. Ce produit est méconnu, comme l’était le jambon pata negra bellota il y a 20 ans. Nous espérons qu’il rencontrera autant de succès ! »

Valérie Scarlakens

(1) indication géographique protégée.

Une cuisse d’agneau ou de mouton salée, séchée et affinée

« Fenalår fra Norge » désigne un jambon d’agneau ou de mouton d’origine norvégienne, salé, séché et affiné, parfois fumé. La durée normale de séchage et d’affinage est de 3 à 6 mois pour la version traditionnelle, et de 5 à 9 mois pour l’affiné.

La viande provient d’animaux nés, élevés et abattus en Norvège, de races blanc norvégien, dala, pelssau norvégien et spaelsau, ainsi que du croisement entre celles-ci. Plus de 90 % des animaux sont abattus entre septembre et novembre, à la fin de la saison de pâturage.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !