D’après les données du ministère de l’Agriculture mises en ligne le 30 juillet 2019, les abattages d’agneaux enregistrés en juillet sont en hausse de 0,5 %, en nombre de têtes, sur un an. Cette hausse, qui se monte à 1,7 % en tonne-équivalent carcasse, s’explique notamment par « une anticipation de l’abattage des animaux en raison de la sécheresse ».
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
60%

Vous avez parcouru 60% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !