Les autorités sanitaires néerlandaises ont mené à bien environ 140 contrôles dans des entreprises à la recherche d'éventuelles fraudes à la viande de cheval et ont suspendu l'activité de l'une de ces sociétés, a annoncé jeudi la vice-ministre aux Affaires économiques, Sharon Dijksma, alors que le scandale s'étend en Europe.

La vice-ministre n'a pas précisé quelles entreprises avaient été contrôlées ni le résultat de ces tests menés par l'Autorité néerlandaise pour l'alimentation (NVWA). Dans une quarantaine d'entreprises, les contrôles ont porté sur l'étiquetage, a-t-elle cependant indiqué.

A ce jour, les autorités ont suspendu l'activité d'une entreprise de commercialisation de produits carnés à Breda, a-t-elle précisé, sans révéler son nom.

« Il est inacceptable que les consommateurs soient délibérément trompés pour en tirer profit », a déclaré Mme Dijksma, citée par l'agence de presse néerlandaise ANP.

La police britannique a procédé jeudi aux trois premières interpellations dans ce tentaculaire scandale européen qui porte sur plus de 750 tonnes de viande de cheval, selon Paris.