Dans une note de conjoncture, les services de la statistique du ministère de l'Agriculture constatent que les abattages de taurillons ont chuté de 19,6 % en septembre 2011 par rapport à ceux de 2010. Ils atteignent 72.000 têtes. Il reste que sur les neuf premiers mois de l'année, l'activité pour cette catégorie d'animaux progresse de 1 % par rapport à la même période l'an dernier.

Les abattages de jeunes bovins sont restés « très élevés jusqu'au mois de mai où ils ont atteint un pic », note le ministère. Depuis, ils sont en baisse, « confrontés au manque de disponibilité de bovins mâles dans les élevages. Même si en août 2011, les exportations de bovins finis sont en baisse, elles sont supérieures de 12 % à celles d'août 2010 ».

Selon le ministère, « la plus forte hausse des exportations concerne les pays tiers (+17 % par rapport à 2010) et plus spécialement le Liban et l'Algérie. Sur le mois, les exportations de viande progressent de 7,5 %, les pays tiers (Turquie et Algérie) connaissent les plus importantes progressions ».

E.R.