La Confédération paysanne prévient lundi dans un communiqué qu'elle s'oppose aux conditions à remplir pour obtenir l'aide de 60 € à l'engraissement promise par le ministre de l'Agriculture. Elle annonce qu'elle attaquera le décret d'application devant le Conseil d'Etat dès sa parution.

L'organisation syndicale « appelle tous les éleveurs à constituer leur dossier d'aide. L'obligation de faire abattre au moins 50 animaux dans l'année est un seuil discriminatoire pour toutes les petites et moyennes exploitations, notamment les naisseurs-engraisseurs. Nous ne laisserons pas la coopération se fourvoyer et vendre les éleveurs à l'industrie ! »

La Confédération paysanne dénonce aussi « l'obligation d'adhérer à une organisation de producteurs et d'avoir contractualisé sur les jeunes bovins éligibles [qui, NDLR] est une discrimination supplémentaire et un pas de plus vers l'intégration de l'élevage. Cette aide veut favoriser une industrialisation de la production au détriment de la viande de qualité (label, bio, génisses d'herbe, boeufs...) et du maintien des petites fermes. »