Trop c’est trop. « Les éleveurs de viande bovine sont plus que jamais en pleine crise : des prix de vente qui s’effondrent, des déficits fourragers très importants, des accords de libre-échange menaçants ou encore un gouvernement qui refuse d’agir pour une répartition de la valeur plus équitable », déplore la Confédération paysanne.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !