Les autorités regrettent que l’entreprise n’ait pas accepté de modifier son calendrier. Car un laps de temps supplémentaire aurait permis de « rechercher une solution de reprise de proximité et ainsi sauvegarder les emplois », au lieu de fermer le site.

Mais « une modification du calendrier visant à prolonger l’activité sur ce site ne semblait pas correspondre à la stratégie de l’entreprise », a indiqué la préfecture.

Vers la fin des cages

Matines ne produit pas d’œufs mais conditionne et commercialise ceux de 370 élevages partenaires.

En octobre 2018, le groupe Avril, qui détient la marque, avait annoncé son intention d’abandonner les œufs produits en cages d’ici à 2025 (code 3) pour ne privilégier que les œufs qu’il qualifie d’« alternatifs », c’est-à-dire issues de poules élevées au sol (code 2), en plein air (code 1) ou en production biologique (code 0).

Le groupe agroalimentaire Avril, numéro un français des huiles de table et des œufs, réalise un chiffre d’affaires supérieur à 6 milliards d’euros et compte près de 7 500 collaborateurs dans 22 pays.

Avec l’AFP