Un accord commercial avec les pays du Mercosur aurait un impact général « négatif » sur le secteur agricole européen, en particulier sur certains secteurs et dans certaines régions particulièrement touchés, selon une étude de la Commission européenne.

L'étude, qui compare les différentes offres sur la table avant la relance l'an dernier des négociations commerciales avec ces pays d'Amérique du sud (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay et Venezuela en phase d'adhésion), précise que si l'impact d'ensemble est négatif, « l'intensité des effets varie considérablement selon les produits agricoles, les régions et les scenarii de libéralisation ».

L'étude relève « des effets nettement plus prononcés pour certains secteurs agricoles spécifiques, qui ont tendance à se concentrer dans des régions vulnérables qui ont une forte spécialisation dans les productions les plus sensibles ».

Dans l'ensemble, l'étude conclut à une baisse du revenu agricole de l'ordre d'au moins un milliard à sept milliards d'euros selon les offres (de 0,5 % à 3,2 %), en particulier en Irlande (plus de 5 % de recul dans le pire des cas) et au Royaume-Uni (environ 5 % dans ce cas).

Dans le pire des cas, la France, première puissance européenne du secteur, enregistrerait une baisse de son revenu agricole de l'ordre de 3 %.

La production de viande bovine pourrait enregistrer des pertes allant de 250 millions d'euros à presque trois milliards d'euros en 2020 selon les offres étudiées.

Le sucre, suivi par les céréales, l'huile d'olive et les fruits enregistreront des pertes de moindre ampleur, et les prix du riz, de la viande bovine et du beurre devraient nettement baisser.

Quelque 33.000 emplois annuels sont menacés, soit 0,4 % des emplois du secteur.

La balance commerciale serait négative en ce qui concerne les produits agricoles non transformés, de l'ordre de 1,2 milliards à plus de 5 milliards d'euros selon les scenarii.

Cette étude d'impact avait été réclamée par les ministres de l'Agriculture des 27, inquiets des conséquences pour le secteur d'un accord de libre-échange avec le Mercosur.

Relancées en mai 2010 après des années de blocage, les négociations avec le Mercosur reprennent du 2 au 6 mai au Paraguay.