L'Union européenne et la Russie ont signé mercredi un mémorandum sur les problèmes de contamination de produits végétaux par des résidus de pesticides, avec l'espoir qu'il permettra de lever l'embargo russe sur les produits polonais qui empoisonne les relations UE-Russie.

La Commission a indiqué que le mémorandum – signé par le chef des services vétérinaires russes, Sergueï Dankvert, et la directrice adjointe à la Santé de la Commission, Paola Testori Coggi – visait à «faciliter le dialogue» lorsque apparaissent des inquiétudes concernant des résidus de pesticides dans des produits végétaux.

Il instaure «des mécanismes et un dialogue avec Moscou» lorsque la Russie identifie à l'importation «des niveaux de résidus trop élevés, selon sa législation» dans des produits végétaux venant de l'Union européenne et destinés à la consommation humaine.

La Commission espère que la signature de ce mémorandum permettra de lever «vite» l'embargo russe imposé en octobre 2005 sur les produits agricoles polonais, a indiqué une de ses porte-parole, Nina Papadoulaki.

Depuis octobre 2006, la Pologne a fait de la levée totale de cet embargo une des conditions au lancement de négociations avec Moscou sur un vaste accord de partenariat entre l'UE et la Russie.

Cet accord doit comporter un volet énergétique jugé clé par les Européens pour sécuriser leurs importantes importations de gaz et pétrole russes.

L'embargo russe, qui touchait la viande, les légumes et autres produits végétaux polonais, a été levé en janvier pour ce qui est de la viande, mais les végétaux étaient toujours frappés d'interdiction à l'importation.

Les Européens espèrent lancer les négociations sur ce nouvel accord de partenariat lors du prochain sommet UE-Russie prévu à la fin de juin en Sibérie.