L’instruction signale une « persistance d’une situation épidémiologique préoccupante vis-à-vis de la tuberculose bovine en France, notamment dans plusieurs zones du Sud-Ouest, et des difficultés de mise en œuvre de la surveillance ». C’est pourquoi elle définit « des mesures de renforcement et d’accompagnement de la prophylaxie de la tuberculose bovine pour la campagne de 2017-2018 dont certaines sont...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
39%

Vous avez parcouru 39% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !