La rumeur enflait depuis le début de l’année et le couperet est finalement tombé : « C’est fini pour Jean de Bru » titre le journal régional L’Indépendant du 16 juillet 2020. Membre du groupe français Eurotechnics, qui regroupe aussi les marques Suire et Goizin, Jean de Bru employait une vingtaine de personnes sur son usine de Carcassonne (Aude).

Une histoire faite de rachats

Créée en 1906 par M. Jean, du domaine de Bru, la marque a déménagé à Carcassonne en 1917. Elle s’est rapidement spécialisée dans les outils de pseudo-labour. Le groupe a été racheté par Kverneland en 1999, alors à la recherche d’outils à disques. Le groupe norvégien a ensuite revendu le site et la marque Jean de Bru au groupe Eurotechnics en 2002.

Corinne Le Gall