C'est l'exemple parfait de l'effet papillon : la terre tremble dans le nord de l'Italie et toute la filière de commercialisation des tracteurs en Europe s'en trouve bouleversée.

Les agriculteurs qui attendaient leur nouveau tracteur pour cet été devront probablement patienter encore un mois ou deux car la pénurie de jantes empêche les constructeurs de livrer leurs concessionnaires.

En cause, le tremblement de terre en Emilie-Romagne (Italie) du 29 mai dernier, qui a entièrement détruit les 33.000 m² de l'usine de jantes de Titan. Or cette dernière est la principale source d'approvisionnement des tractoristes européens.

Les constructeurs américains, qui adaptent les roues au standard européen une fois les tracteurs arrivés sur notre continent, sont aussi touchés de plein fouet.

Selon Titan, la production devrait retrouver prochainement un volume normal, avec le transfert provisoire des activités du site italien vers les usines françaises et turques du groupe.

De leur côté, les tractoristes se battent pour racheter les stocks de jantes des distributeurs indépendants.

C.L.G.