Les constructeurs indiens comptent déjà parmi les plus grands producteurs de tracteurs au monde, notamment avec les marques Mahindra, TAFE et Escort. Même s’il s’agit de petits tracteurs de très faible puissance, la production indienne dépasse les 700 000 unités par an. Selon les industriels, les ventes de tracteurs dans le pays devraient progresser de 10 % en 2019. Et pour conforter leur croissance et se développer à l’exportation, les tractoristes indiens multiplient les accords avec des marques bien établies.

TAFE avec Iseki pour les tracteurs compacts

Le groupe TAFE, qui produit notamment des tracteurs sous licence Massey Ferguson, a conclu à la fin de novembre un accord avec le groupe Iseki. Le second du marché indien produira des tracteurs Iseki pour son marché intérieur ainsi que des pièces et des composants. Les tracteurs couvriront un segment de puissance de 35 à 54 ch et seront disponibles à partir de 2020.

Accord entre Argo et International Tractors

De son côté, le constructeur italien Argo (Landini, McCormick, Valpadana) vient de signer un accord avec International Tractors, le fabricant indien derrière les marques Solis et Sonalika. IT construira six tracteurs de 45 à 90 ch, sous licence McCormick et Landini. Ces engins seront destinés aux marchés émergents, qui ne sont pas concernés par les normes antipollution.

Joint-Venture pour Kubota

Au début de la semaine, le japonais Kubota a annoncé une joint-venture avec Escort, numéro 3 du tracteur en Inde. La nouvelle structure, Escorts Kubota India, produira à terme 50 000 unités par an. La commercialisation des premiers modèles est prévue pour juin 2020. Ces tracteurs seront destinés au marché indien et à l’exportation.

Corinne Le Gall