Toujours plus gros, plus puissants, plus larges : l’image de salon de la démesure colle depuis quelques années à la peau d’Innov-Agri. Même si les engins XXL présentés sur les stands lors des éditions précédentes se vendent à quelques unités chaque année dans l’Hexagone, ils sont plus adaptés aux grandes plaines ukrainiennes qu’à la moyenne de nos exploitations.

L’édition de 2021 d’Innov-Agri n’est pas seulement celle du redémarrage, c’est aussi celle d’un retour à la réalité.

Les monstres toujours présents

Alors bien sûr, les géants des champs sont toujours présents. John Deere utilise sa moissonneuse-batteuse X9 comme pierre angulaire de son stand. Chez Fendt, le chenillard MT 1100 effectue des tours de piste toute la journée et les constructeurs spécialisés dans le semis ont sorti leurs modèles de plus de 12 mètres. Mais cette année, les matériels de polyculture-élevage ont droit de citer et sont même mis en valeur sur de nombreux stands.

Les gammes se déclinent vers le bas

La tendance est particulièrement nette chez des constructeurs réputés pour faire dans le très large et très costaud. C’est le cas du tchèque Bednar, qui présente son semoir Efeca CE de 12 mètres mais a choisi de mettre en avant sa herse rotative Kator KN de 3 mètres à l’entrée de son stand.

Chez Horsch aussi, on cherche à séduire les polyculteurs-éleveurs avec le pulvérisateur Leeb 2.2 CS, premier modèle porté d’un catalogue qui comprend essentiellement des traînés et des automoteurs de haut de gamme.

Toujours chez Horsch, le semoir mécanique Versa 3 KR, un modèle mécanique combiné à une herse rotative affiche une largeur de travail de 3 mètres. Travail du sol animé, distribution éléctrique avec des éléments mécaniques et attelage 3 points constituent un véritable virage à 180° pour celui qui a construit sa réputation sur les semoirs rapides semi-portés et traînés.

Les tractoristes n’échappent pas à cette tendance. Ainsi, sur le stand Deutz-Fahr, le nouveau série 5 est mieux mis en valeur que le dernier série 7, relégué à la piste de démonstration. Chez Valtra aussi, ce sont les tracteurs de polyculture-élevage dévoilés récemment qui tiennent le haut de l’affiche.

Des versions moins chères

Toujours avec l’idée de séduire des agriculteurs qui ne sont pas nécessairement à la recherche du matériel le plus sophistiqué, Tecnoma propose une version simplifiée de son pulvérisateur traîné Tecnis, le Tecnis 1.0.

Son cousin Evard joue aussi la carte de l’offre double avec, d’un côté, le modèle de haut de gamme Meteor R-Activ et, de l’autre, la solution plus accessible Meteor Original.

Corinne Le Gall