La séquence a été vue et revue, partagée et repartagée sur les réseaux sociaux. C’est Maxime Lleda, l’étudiant angevin des Grandes Gueules, qui lance les hostilités. « Est-ce que votre modèle n’est pas ringard ? » demande-t-il à Christiane Lambert.

La présidente du syndicat, plutôt calme, rappelle son expérience d’exploitante, et la diversité des producteurs représentés dans le syndicat. Mais l’étudiant la coupe, sans lui laisser le temps de se défendre.

Christiane Lambert ne s’en laissera pas compter. Elle réplique aussitôt, ce qui ne manquera pas de devenir l’une de ces plus célèbres sorties : « Mais laissez-moi finir, vous êtes impétueux, vous avez vingt ans, mais je peux finir mes phrases ! »

Les dossiers de la FNSEA

Maxime Lleda, pour justifier l’angle de ces questions, a rappelé les controverses autour des prêts bancaires refusés aux exploitants non-affiliés, ou de la carte Moisson, qui accorde aux syndiqués des avantages dans certaines boutiques.

« Fake news », selon Christiane Lambert. Les refus de prêts ? « Quand un agriculteur n’est pas content, il dit que c’est de la faute de la FNSEA », estime Christiane Lambert. La carte moisson ? « On a des adhérents, c’est normal qu’ils aient des avantages », explique Christiane Lambert. Et la présidente du syndicat clôture la joute par une dernière punchline : « Les mêmes qui ont reçu Greta Thunberg le matin ont voté pour le Ceta l’après-midi : cherchez les incohérences là où elles sont. »

Olivier Truchot, l’animateur, écourte alors le match, en passant la parole à Joëlle Dago Serry, qui relance Christiane Lambert sur la décroissance et le gaspillage alimentaire. C’est presque dommage, on aurait aimé une seconde manche.

Ivan Logvenoff