Le prochain congrès de la FNSEA, qui se déroulera à Saint-Malo du 29 au 31 mars, sera consacré à « la croissance durable » des exploitations. « Il n'y a pas de voie unique de développement. Nous prenons le parti de valoriser autant les filières courtes que longues, le bio et le conventionnel », a déclaré le président du syndicat, Xavier Beulin, le 23 mars 2011.

Sur le plan économique, le rapport d'orientation prône la contractualisation collective, plutôt que la juxtaposition de contrats individuels et variés. Le responsable syndical a énuméré les conditions nécessaires à la réussite de cette démarche : « le renforcement du rôle des interprofessions, des organisations de producteurs fortes pour peser dans les négociations face à l'aval ».

Le rapport propose aussi « un pacte sur l'environnement ». Celui-ci doit être un support pour engager un dialogue franc avec la société civile et faire reconnaître les progrès accomplis par les agriculteurs. « Nous tendons la main, mais il ne s'agit pas de se faire couper le bras, a ironisé Xavier Beulin. On ne pourra pas faire de l'environnement avec des slogans, ni d'un côté, ni de l'autre ».

Enfin, le rapport s'interroge sur la possibilité pour un exploitant d'être salarié de sa propre exploitation. Un moyen de contourner le débat sur la hausse des cotisations des non-salariés agricoles ?

Interpellé sur le projet de loi du Nouveau Centre prévoyant l'extension du dispositif d'exonération de cotisations sociales patronales des salariés occasionnels (réduction Fillon) aux salariés permanents, le président de la FNSEA a déclaré qu'il était « satisfait qu'on ouvre un débat sur le coût du travail en France ». Pour consolider la compétitivité de la filière agricole, il n'exclut aucune piste de réflexion : taxation de la grande distribution, TVA sociale, CSG...

Xavier Beulin a profité de l'occasion pour réitérer l'intérêt d'une indexation du prix des matières premières en fonction de celui des produits finis. Il a proposé de commencer l'expérimentation sur des produits simples comme la côte de porc.

Le congrès de Saint-Malo est électif et le renouvellement du conseil d'administration sera important : sur les 68 administrateurs, un tiers devrait être remplacé. Ce conseil d'administration devrait a priori confirmer le nouveau président de la FNSEA, Xavier Beulin, le 21 avril, et élire le bureau.

A télécharger :

Nos vidéos :

A.Co.