Les surfaces semées en maïs grain en 2011 atteindraient 1,5 million d'hectares, selon les premières estimations du service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture au 1er mai 2011. Elles seraient en baisse de 1 % par rapport à 2010, soit une perte de 10.000 hectares et seraient inférieures de 4 % à la moyenne de 2006-2010. La sole diminuerait dans trois Régions sur quatre. La baisse atteindrait 1 % en Aquitaine et 2 % dans le Poitou-Charentes.

Avec 1,4 million d'hectare, les surfaces de maïs fourrage perdraient 10.000 hectares par rapport à 2010, soit -1 %. Elles seraient cependant 3 % au-dessus du niveau de la moyenne quinquennale. La Bretagne, première Région en assolement de maïs fourrage, occuperait 24 % des surfaces.

La sole de sorgho, estimée à 45.000 hectares, diminuerait aussi de 13 % par rapport à 2010 et serait inférieure de 10 % à la moyenne quinquennale. La Région Midi-Pyrénées, qui concentre 35 % de l'assolement de sorgho, perdrait 21 % de ses surfaces.

La sole de colza repartirait à la hausse en 2011, avec un gain qui s'élèverait à 62.000 hectares. Estimée à 1,5 million d'hectares, elle serait à un niveau élevé, soit 3 % au-dessus de la moyenne de 2006-2010. Les surfaces seraient en hausse dans toutes les principales régions productrices de colza.

Les surfaces de tournesol resteraient proches de 700.000 hectares. Elles se situeraient à un niveau supérieur de 9 % par rapport à la moyenne quinquennale 2006-2010. Les Régions Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes, qui représenteraient près de 54 % des surfaces emblavées en tournesol, auraient des évolutions opposées, avec respectivement +1 % et -1 %.

La sole de soja perdrait 5 % en 2011, mais resterait encore 25 % au-dessus de la moyenne quinquennale. La baisse serait de 4 % dans le Midi-Pyrénées, première région productrice avec 43 % des surfaces de soja.

Après avoir plus que doublé ces deux dernières années, la sole des protéagineux perdrait 23 % pour descendre à 312.000 hectares. Malgré cette perte importante, elle serait encore de 19 % au dessus de la moyenne 2006-2010. Les surfaces de pois seraient en baisse de 18 % par rapport à 2010 et celles de féveroles de 30 %. Toutes les régions seraient concernées par cette baisse des surfaces des protéagineux.

Les surfaces de betteraves ensemencées en 2011 seraient en hausse de 2 % par rapport à 2010 et de 4 % par rapport à la moyenne quinquennale de 2006-2010. Les superficies seraient en hausse dans la moitié des régions productrices. La Picardie concentrerait 35 % de la sole de betteraves.

En 2011, les surfaces de pommes de terre de féculerie se situeraient à +3 % par rapport à 2010 et celles de pommes de terre de conservation et demi-saison à +4 %.

F.M.