L’Insee s’est penché sur l’évolution du nombre des travailleurs ayant le statut d’indépendants. En 2016, 3,1 millions de personnes travaillent avec un statut d’indépendant, soit 12 % des actifs en emploi. Les profils d’indépendants sont variés : agriculteurs, maçons, médecins, dirigeants d’entreprises, chauffeurs de taxi, artistes, etc.

Certains sont des entrepreneurs « classiques », et parmi eux 27 % sont des agriculteurs. D’autres exercent des professions libérales (médecin, comptable, architecte, etc), et enfin un petit tiers d’entre eux sont micro-entrepreneurs (860 000) très présents dans les activités de services.

Départements très agricoles

La population des agriculteurs a dégringolé en 40 ans. S’ils étaient 100 en 1975, ils ne sont plus que 24 en 1975, soit une chute des deux tiers des effectifs. Ils sont encore très présents dans certains territoires, comme dans le Cantal, en particulier dans les zones d’emploi de Saint-Flour, où ils représentent 59 % des indépendants, et de Mauriac (52 %).

La Creuse, la Lozère, l’Aveyron, la Mayenne, la Sarthe, le centre de la Bretagne et le sud de la Normandie sont également des zones de forte concentration d’exploitants agricoles. L’agriculture viticole pèse moins que l’agriculture d’élevage ou de culture. Son poids est conséquent dans de petits vignobles de la Marne, de Charente ou de Charente-Maritime.

S.B.