Cette annonce était reçue fraîchement par les investisseurs, son action chutant de 12 % vers 21 h 00 GMT dans les échanges électroniques suivant la fin de la séance, à 195 dollars. À ce prix, elle reste toutefois bien plus élevée qu’à son arrivée début mai sur la plateforme new-yorkaise, à 25 dollars.

Burgers, saucisses et viande hachée végétales

L’entreprise, qui confectionne des burgers, des saucisses et l’équivalent de viande hachée à base de protéines végétales, avait alors levé 241 millions de dollars. L’action de Beyond Meat, qui bénéficie clairement à Wall Street du fait d’être la seule start-up cotée uniquement dédiée à ce secteur, s’est ensuite envolée pour atteindre jusqu’à près de 235 dollars vendredi soir.

La société souhaite maintenant passer à la vitesse supérieure et a prévu de mettre sur le marché 250 000 nouvelles actions pour, entre autres, « augmenter ses capacités de production et d’approvisionnement » et « payer pour du marketing et des opérations de promotion ». Au prix de clôture de lundi soir, cela reviendrait à 56 millions de dollars.

Beyond Meat prévoit également de mettre sur le marché 3 millions d’actions appartenant à des actionnaires actuels, ce qui correspond à 666 millions de dollars. Et en cas de succès de l’opération, ces mêmes actionnaires aimeraient émettre jusqu’à 487 500 actions supplémentaires, soit 108 millions de dollars.

Une croissance importante

La société californienne a encore fait preuve d’une croissance importante au deuxième trimestre.

Elle a écoulé sur la période pour 67 millions de dollars de produits, soit bien plus que les 17 millions sur la même période en 2018 et que les 53 millions prévus par les analystes. Mais le groupe a aussi perdu bien plus d’argent qu’anticipé.

Beyond Meat accuse une perte nette de 9,4 millions de dollars, ce qui, ramené par action et hors éléments exceptionnels, correspond à une perte de 24 cents. Soit bien plus que la perte de 8 cents attendue par les analystes.

L’entreprise, qui a récemment signé de nouveaux partenariats avec les chaînes de restauration Tim Horton et Dunkin, a aussi relevé ses prévisions de chiffres d’affaires pour l’ensemble de l’année, à 240 millions de dollars, contre 210 millions auparavant. Elle prévoit en outre de dégager sur l’année un excédent brut d’exploitation ajusté là où elle pensait auparavant être juste à l’équilibre.

AFP