Organisée par Semences de Provence mardi, la remise des trophées du sorgho récompense des producteurs pour leur maîtrise de leur culture. Une occasion de souligner les avantages du sorgho, « une petite culture qui monte ». La campagne française de 2014 a en effet vu les surfaces de sorgho augmenter de 24 % (soit un total de 63.621 ha en 2014), et de 51 % en deux ans, avec une production aujourd'hui de 378.000 t.

Les producteurs présents à la réunion ont souligné la rusticité, le faible besoin d'intrants et la facilité de conduite de la culture. Elle apparaît comme étant une bonne alternative au maïs puisqu'elle s'avère économe en eau. « Les traitements se limite aux herbicides et la pression bio agresseur est faible, on n'a pas de pyrale, de chrysomèle, de mycotoxines, de limace », a expliqué un des agriculteurs présents. Mais peu d'herbicides sont disponibles et leur application nécessite des conditions d'humidité du sol et de la terre, parfois difficile à réunir dans le Sud-Ouest, un des principaux bassins de production du Sorgho.  

Diversifier les cultures

Par ailleurs, le sorgho prend aussi toute son importance dans la nouvelle Pac en tant que troisième production pour diversifier les cultures, par exemple pour allonger une rotation blé/tournseol.

Les débouchés européens du sorgho sont principalement l'oisellerie et l'alimentation animale. « Actuellement, seulement 0,15 % de sorgho est incorporé par les fabricants d'aliments du bétail qui suspectent souvent la culture de renfermer des tannins », a indiqué Marc Berger, courtier de la société Val de Loire.

« Or, les variétés disponibles en Europe ne disposent plus de tannins, a précisé Denis Villenave, directeur de Semences de Provence. Il s'agit de communiquer sur ces aspects, de mieux faire connaître les intérêts nutritionnels du sorgho afin de déconstruire la mauvaise image historique du sorgho. Car, outre le débouché de l'alimentation animale, d'autres marchés à haute valeur ajoutée s'ouvrent aux agriculteurs : le marché de l'oisellerie, de l'industrie alimentaire sans gluten, etc. Notons aussi que la Chine s'annonce comme un nouveau marché depuis deux ans avec 4 Mt de sorgho importés. »

Cl.F.