Les premiers résultats du recensement agricole de 2020, publiés par le ministère de l’Agriculture le 10 décembre 2021, font état de 106 000 exploitations avec au moins une production sous signe de qualité ou d’origine (Siqo) autre qu’agriculture biologique (label rouge, IGP, AOC-AOP, STG (1)). Elles représentent 27 % de l’ensemble des exploitations, soit 3 points de plus qu’en 2010.

À lire aussi : Bilan, Le Covid n’a pas pénalisé les signes de qualité (03/01/2022)

Moins touchées par la baisse du nombre d’exploitations

Ces exploitations ne sont pas épargnées par la baisse du nombre d’exploitations observée en France métropolitaine. « Elles résistent toutefois mieux puisque cette baisse représente 10 % des exploitations sous Siqo contre 21 % pour l’ensemble des exploitations » entre 2010 et 2020, rapporte le ministère.

À lire aussi : Recensement agricole 2020, la France a perdu une ferme sur cinq en dix ans (10/12/2021)

Les moyennes et grandes exploitations particulièrement concernées

La hausse de la part des exploitations avec au moins un Siqo (hors bio) concerne plus particulièrement les moyennes et grandes exploitations, qui étaient, en 2020, 33 et 38 %.

Outre en viticulture et en bovins à lait et à viande combinés, où respectivement 93 % et 18 % des exploitations avaient au moins une production sous Siqo en 2010 et 2020, la part des exploitations sous Siqo progresse dans toutes les filières.

La part des exploitations produisant avec au moins un Siqo, hors bio, progresse dans la quasi-totalité des filières. © Ministère de l’Agriculture

Raphaëlle Borget

(1) indication géographique protégée, appellation d’origine contrôlée, appellation d’origine protégée, spécialité traditionnelle garantie.