Le Sima est souvent l’occasion pour les constructeurs de dévoiler de nouvelles gammes de tracteurs. Cette édition n’échappe pas à la règle, notamment du côté de chez Valtra qui profite de l’événement pour renouveler entièrement son offre d’entrée de gamme avec la quatrième génération de la série A. Ses tracteurs les plus puissants de la série S bénéficient eux aussi d’une mise à niveau. Ils reçoivent désormais un joystick multifonction et un grand écran tactile. On lâche les chevaux aussi du côté du cousin Massey Ferguson, avec un 8740 qui vient compléter la série 8700 par le haut. Le constructeur américain en profite pour dévoiler sa nouvelle génération de terminal Datatronic 5, qui devient enfin tactile mais garde une logique de navigation proche de celle du Datatronic 4.

Des évolutions de gamme

Chez la plupart des tractoristes, les produits mis en avant sont souvent des évolutions liées au passage à la norme antipollution Tier 4 final. C’est le cas chez McCormick avec l’arrivée du X7.6 Tier 4 final, lancé à grand renfort de danseuses et sons et lumières. Ce tracteur reçoit aussi une nouvelle suspension de cabine électropneumatique, dont la cinématique est héritée du X8. Chez Fendt, c’est le 300 Vario qui bénéficie d’une évolution avec l’arrivée de la version Profi Plus qui permet de bénéficier du guidage par GPS sur ce tracteur de polyculture-élevage. Pas de surprise du côté de chez Kubota : le constructeur japonais expose les M5 et MGX-III lancés à l’automne. Sur le stand de John Deere, les visiteurs peuvent enfin découvrir le joystick multifonction qui équipe les 6R de forte puissance. Le tractoriste américain présente aussi une maquette de son tracteur électrique.

Les robots en vedette

Mais les véritables vedettes de ce salon, ce sont les tracteurs autonomes présents sur les stands de Case IH et New Holland. Ce dernier a d’ailleurs pris tout le monde à contre-pied avec un T7 autonome alors que c’était le T8 déjà dévoilé aux États-Unis qui était attendu. Chez Case IH, l’absence de cabine sur le Magnum autonome provoque la discussion entre agriculteurs. Andreas Klauser, président de Case IH, annonce une commercialisation possible dans trois ou quatre ans aux États-Unis. Case IH compte notamment sur les efforts menés par Tesla dans l’automobile pour faciliter l’acceptation des véhicules autonomes par l’Administration américaine.

H. Etignard, V. Gobert, P. Peeters et C. Le Gall