Le Conseil national de l'alimentation (CNA) a adopté le 12 juin dernier un avis relatif à la mise en oeuvre de la réforme des signes d'identification de la qualité et de l'origine (SIQO).

L'objectif premier de cette réforme était de redonner de la lisibilité à la politique de valorisation de la qualité alimentaire par les SIQO.

«Le nouveau dispositif introduit des progrès indéniables mais laisse encore ouvertes diverses voies d'amélioration», constate le CNA dans son rapport.

Des améliorations doivent être apportées «au regard d'un objectif d'harmonisation communautaire», poursuit-il. L'Etat français estime «légitime d'engager son autorité pour préserver et promouvoir des produits et filières, quand d'autres pays laissent agir le marché», constate le CNA.

Le document préconise en outre d'édicter des règles favorables tant à l'offre qu'à la demande, «pour que le marché s'ajuste à un niveau aussi élevé que possible».

Téléchargez l'Avis du Conseil national de l'alimentation sur la réforme des signes de qualité (411.42 Ko)

A.Ca.