« Ces nouveautés (qui s’ajoutent à celles déjà validées en 2018, NDLR) permettent de doter la filière d’un outil puissant pour créer de la valeur partagée entre les membres de la filière, les consommateurs et la société », explique le communiqué publié à l’issue de l’assemblée. Ainsi, le futur cahier des charges se veut garant d’un modè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !