« La campagne de 2017-2018 se déroule dans de meilleures conditions que celle passée avec une collecte de 38 Mt de blé de bonne qualité », s’est réjoui Gilles Kindelberger, directeur général de Sénalia, qui exploite les terminaux portuaires céréaliers et agro-industriels sur le port de Rouen, lors de leur assemblée générale le vendredi 12 janvier 2018 à Paris.

Au 31 décembre 2017, 1 104 000 tonnes de grains ont été exportées contre 687 000 à la même date en 2016, soit une hausse de 60 %.

Trop de rétention

« Je suis satisfait de ce résultat mais je regrette le retard que nous avons pris dans les expéditions, précise-t-il. On n’a pas su saisir les opportunités de marché quand elles se présentaient à cause d’un excès de rétention dans l’attente de prix meilleurs. Je crains qu’on soit débordé à un moment donné quand il faudra exporter d’importants volumes. Nous travaillons de plus en plus sur la deuxième partie de campagne. L’ensemble de la filière doit être revu pour réduire les rétentions : il vaut mieux vendre pas cher que pas du tout ! »

D’un autre côté, le président de Sénalia, Thierry Dupont, se demande, avec justesse, « comment en vouloir aux agriculteurs de ne pas vouloir vendre en dessous de leurs coûts de production en début de campagne ? »

Exportations de sucre boostées

Autre changement à noter dans cette nouvelle campagne, la suppression des quotas sucriers qui a boosté les exportations. Au 31 décembre 2017, plus de 90 000 tonnes de sucre ont été exportées et l’objectif est d’atteindre 180 000 tonnes en fin de campagne. Pour l’an prochain, le directeur vise 250 000 tonnes. « Le dernier chargement de navires en sac de sucre datait de quatre ans ; heureusement, nous avions maintenu l’outil industriel », a noté Gilles Kindelberger.

© Sénalia

Retour sur la plus faible année depuis treize ans

Sénalia à également fait le bilan de la campagne passée qui « restera longtemps dans les mémoires » de par sa mauvaise récolte. « Après la campagne record 2015-2016 avec 8,3 millions de tonnes manutentionnés, l’exercice 2016-2017 marque pour le groupe Sénalia un triste record avec 4,9 millions de tonnes manutentionnés, a noté le directeur général. Cette campagne sera la plus faible année depuis 13 ans. »

La sous-activité de cet exercice a dégradé les résultats de l’entreprise. L’excédent brut d’exploitation, à 6 092 000 €, est en retrait de 54 % par rapport à la campagne précédente.

Florence Mélix
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en chute libre dans des marchés secoués par la pandémie

Les cours des céréales plongeaient vendredi 26 novembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, plombés par la crise sanitaire qui s’étend en Europe et après la découverte d’un nouveau variant en Afrique du Sud.