La sole de céréales d'hiver atteindrait 7,2 millions d'hectares, selon les premières estimations du SSP (Service de la statistique et de la prospective) du ministère de l'Agriculture. Après cinq années de hausse, elle stagnerait.

Les surfaces de blé seraient pour leur part estimées à 5 millions d'hectares, en retrait de 0,5% comparé à la campagne précédente. La baisse des cours du blé pourrait être une des raisons de ce recul. Ainsi, la sole est en baisse de 0,4% dans le Centre, première région productrice, alors que la Picardie, deuxième région productrice, stagne.

Même schéma pour le blé dur où la diminution de la sole serait de 0,7%. Alors que les surfaces augmentent dans le Centre, elles reculent dans le Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon.

La sole d'orge d'hiver serait en hausse de 1,5% (1,3 million d'hectares) par rapport à la campagne précédente. Elle croît notamment de 2% dans le Centre et de 1% en Bourgogne.

Les surfaces semées en avoine d'hiver atteindraient 64.000 hectares (+1% par rapport à 2008). La sole de seigle baisserait pour atteindre 25.000 hectares (-2%).

Avec 343.000 hectares, les surfaces de triticale augmenteraient légèrement. Alors que la Bretagne perd 2%, les Pays de la Loire et le Midi-Pyrénées gagnent respectivement 4% et 2%.

La sole de colza se stabiliserait à 1,4 million d'hectares. Elles serait en hausse dans le Centre et en Champagne-Ardenne mais en recul en Bourgogne.

C.F.