La sécheresse « mobilise les coopératives dans l'expression la plus forte de leur solidarité envers leurs adhérents », indique Coop de France, dans un communiqué publié le mercredi 1er juin 2011.

Elles sont « sur le pont pour mettre en oeuvre toutes les mesures d'accompagnement des difficultés que rencontrent, plus que d'autres, les éleveurs ».

Coop de France cite notamment :

- « La mise en oeuvre de plates-formes de gestion de l'offre et de la demande de fourrage et de paille, entre adhérents d'une même coopérative ou entre coopératives de régions différentes » ;

- « L'inventaire et la mise à disposition des moyens logistiques et de transport des produits nécessaires aux éleveurs » ;

- « La compression maximale des marges d'intermédiation pour tous les produits nécessaires à l'alimentation du bétail » ;

- « Le renforcement des avances de trésorerie, notamment pour éviter la décapitalisation par la vente anticipée des animaux, qui accentuerait encore l'effondrement des cours de la viande bovine ».

Par ailleurs, Coop de France métiers du grain invite les coopératives céréalières à recommander à leurs adhérents de tout mettre en oeuvre pour faciliter l'approvisionnement en paille des éleveurs. « Les besoins exceptionnels d'approvisionnement en paille et fourrage des éleveurs, du fait de la sécheresse, appellent à privilégier, chaque fois que c'est possible, la récolte de la paille plutôt que son broyage », indique l'organisation coopérative.

Lire également :

Notre dossier :