« Un déficit pluviométrique est constaté depuis l’automne 2016 qui impacte les débits des cours d’eau ainsi que les nappes d’eaux souterraines, à des niveaux relativement bas », écrit la préfecture dans un communiqué accompagnant la publication de l’arrêté.

Irrigation interdite entre 10h00 et 18h00

En conséquence, à partir de mercredi, il sera interdit de laver sa voiture, de remplir sa piscine, d’arroser pelouses, ronds-points, stades et terrains de golf la journée. Pour les agriculteurs, l’irrigation des cultures est interdite entre 10h00 et 18h00, avec exception toutefois pour l’abreuvement des animaux, les vergers, les maraîchages et les pépinières. « L’irrigation à partir de retenues d’eau constituées en période hivernale reste autorisée, ainsi que l’utilisation directe d’eaux de pluie récupérées », précise la préfecture. Les entreprises doivent, quant à elles, « limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau ».

Un déficit pluviométrique de 40 % en Isère

La Savoie avait déjà été placée en niveau de vigilance dès le 5 janvier et la préfecture appelle toujours sur ce territoire à « une utilisation parcimonieuse de l’eau ». L’Isère a également été placée en vigilance à la mi-avril avec le même appel à la vigilance. Le déficit pluviométrique était estimé à « 40 % sur le département » au 19 avril.

Globalement en France, plus de la moitié des nappes d’eau souterraines (54 %) affichent un niveau inférieur à celui habituellement constaté à cette période de l’année, avertissait il y a quelques jours le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

AFP