Les trois premiers trimestres de 2018 sont les plus chauds depuis le début du XXe siècle ! L’indicateur national de température moyenne, calculé par Météo-France à partir de 30 stations de référence réparties sur le territoire est au-dessus des normales. « Le début de 2018 établit ainsi un nouveau record chaud, en dépassant les 15°C des neuf premiers mois de 2003 », observe l’organisme. C’est dire !

Dans le détail

  • Janvier a été exceptionnellement doux, avec une anomalie positive record de 3,4°C.
  • Février et mars ont en revanche été froids en moyenne à l’échelle nationale.
  • Avril et juillet se démarquent avec un excédent de 2,7°C et 2,4°C respectivement.

Triste record

Depuis le début des relevés, l’année la plus chaude est 2014 avec un indicateur national de température moyenne de 13,8°C (+1,2°C par rapport aux normales). Tiendra-t-elle cette première position sachant que « la plus forte anomalie mensuelle enregistrée [avait été] au mois de novembre » ? Ou 2018 lui damera-t-elle le pion ?

« Si les températures restent en moyenne de saison dans les trois prochains mois, l’année 2018 pourrait rentrer dans le top 3 des années les plus chaudes sur la France. Pour détrôner 2014, il faudrait que cette fin d’année soit douce, avec un excédent moyen de l’ordre de 0,7°C », conclut Météo-France.

I. L.

Retrouvez tous les articles sur la sécheresse.