Pour l’édition de 2017 sur fond de crise des secteurs arboricoles et maraîchers, le Sival s’est donné pour mission de moderniser l’image des productions végétales spécialisées, en mettant à l’honneur la robotique et les solutions techniques high-tech. Pendant trois jours, stations météo connectées, pièges high-tech et capteurs ont côtoyé les machines à vendanger et les tracteurs étroits.

Une lutte connectée

Dans la partie de hall consacrée aux nouvelles technologies, les solutions de piégeage des insectes et d’effarouchement des oiseaux ont remporté un franc succès. Ainsi, Advansee a attiré de nombreux agriculteurs, et viticulteurs avec Gleek, son piège connecté pour les insectes volants. Avec une caméra, Gleek réalise un comptage des insectes piégés sur une simple feuille chromatique. Il envoie un sms d’alerte à l’agriculteur lorsqu’il détecte une arrivée massive d’insectes. Gleek est également capable de réaliser une classification des insectes par taille afin d’orienter à distance l’agriculteur sur l’identité probable de l’envahisseur. Le piège est autonome. Ses observations peuvent être synchronisées avec celles des autres pièges disposés aux alentours. Les pièges communiquent entre eux avec SigFox. L’envoi de sms à l’agriculteur utilise le réseau 3G.

L’autre innovation qui a séduit les visiteurs est l’AviTrac du breton AgriProTech. Cet effaroucheur acoustique programmable s’installe en plein champ ou entre deux rangs de vigne. La carte SD fournie regroupe une cinquantaine de fichiers sonores à choisir en fonction des espèces ciblées. Le programme est ainsi capable de faire fuir définitivement étourneaux, corvidés, pigeons et volatils marins. Les séquences d’émission de son varient pour éviter les accoutumances rencontrées avec les canons à oiseaux.

Plus de confort en maraîchage

Du côté du maraîchage, la tendance est surtout à l’amélioration du confort pour les travaux de plein champ. Toutilo propose ainsi toute une gamme de porte-outils électriques avec des sièges ergonomiques reprenant les caractéristiques des fauteuils de bureau. Montés sur vérin, ils permettent à des salariés de tailles différentes de bénéficier de réglables personnalisés. Tous les points d’appui sont molletonnés.

Les start-ups à l’honneur

Le Sival a souhaité mettre les start-ups à l’honneur. Tout d’abord avec le concours AGreenStartup , qui s’adresse aussi bien à des étudiants qu’à des professionnels en recherche de financement pour faire aboutir leur projet. Les « pitchs » de présentation des projets ont attiré plus de 100 personnes. Les start-ups plus connues comme celles de La Ferme Digitale (Naïo Technologies, Weenat, Airinov, comparateuragricole.com…) ont bénéficié d’un stand spécifique dans le hall consacré aux tractoristes.

C. Le Gall