La récolte de céréales en Russie était en nette baisse au 15 août par rapport à la même date l'an dernier, selon des documents du ministère russe de l'Agriculture que l'agence Ria Novosti s'est procurée jeudi.

Selon ces documents, la Russie avait récolté, au 15 août, 44,8 millions de tonnes (Mt) de céréales, soit 8 % de moins qu'à la même date un an auparavant (48,5 Mt). Le rendement s'établit à 20,3 quintaux par hectare, contre 28,1 q/ha un an auparavant.

De nombreuses régions agricoles du pays ont été touchées par la sécheresse, ainsi que par le gel qui a sévi l'hiver dernier. Fin juin, le ministre de l'Agriculture, Nikolaï Fedorov, avait indiqué tabler sur une récolte de 85 Mt de céréales en 2012, soit nettement moins qu'en 2011 (92 Mt).

Concernant la récolte de blé seule, le département américain de l'Agriculture (USDA) a abaissé une nouvelle fois, le 10 août, ses pronostics pour la campagne 2012/13 en Russie, estimant qu'elle s'établirait à 43 Mt (- 6 Mt par rapport à la précédente estimation du 11 juillet).

Les marchés mondiaux craignent que la Russie, devenue depuis quelques années un des principaux exportateurs de grains, ne limite ses exportations en cas de mauvaise récolte - ce qui contribue à maintenir les prix des céréales à des niveaux élevés.

En 2010, la Russie, touchée par une sécheresse et une canicule sans précédent, avait imposé un embargo sur ses exportations de céréales, une mesure destinée à contenir l'envolée des prix dans le pays. Mais cette mesure avait provoqué une flambée des cours mondiaux du blé. Moscou a levé cet embargo le 1er juillet 2011.