Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les organisations professionnelles sont inquiètes

réservé aux abonnés

Revenus agricoles - Les organisations professionnelles sont inquiètes
Les chambres d’agriculture soulignent que, pour les productions végétales, l’année 2019 a été marquée par l’intensité des variations de volume à la hausse pour les céréales ou à la baisse pour les oléagineux faisant suite à la brutalité des accidents météorologiques. © Cédric Faimali/GFA

Le compte prévisionnel de l’agriculture nationale montre une baisse des résultats économiques de la ferme France pour 2019. Les syndicats et les chambres d’agriculture sont inquiets. Ils demandent que les choix politiques du gouvernement accompagnent mieux les agriculteurs dans la transition et la compétitivité au niveau européen.

La commission des comptes de l’agriculture de la nation (CCAN), qui regroupe les syndicats et organisations professionnelles agricoles, s’est réunie ce 10 janvier 2020, pour analyser le compte prévisionnel de l’agriculture nationale pour 2019. Ces chiffres ont été publiés par l’Insee le 17 décembre dernier. À cause des grèves, la CCAN, chargée de les entériner, avait été reporté...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 2 commentaires
Dominique

Ils ont voulu que l'agriculture s'adapte à la mondialisation tout en conservant et augmentant les charges ecolo-socialistes; donc voilà l'équation: baissse des prix avec baisse des aides et hausse des charges et des contraintes. Résultat le résultat: la barque , trop chargée coule face à la concurrence internationale; et ce n'est pas fini. Il en sera de l'agriculture ce qui est advenu à notre industrie: si ses producteurs font faillite, il ne restera pas grand chose et nous sommes en train de perdre notre autonomie alimentaire. Bravo à nos nullisimes politiques qui sont en grande partie responsables de cela et n'ont aucune solution à propose pour réparer le désastre r, sauf de faire l'autruche.

Signaler le commentaire :

Signaler un abus
JEAN LOUIS BLIN

pour renaitre de l ordre pas de salon a paris

Signaler le commentaire :

Signaler un abus
En direct
Afficher toutes les actualités

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER