La FNSEA s'interroge sur la « crédibilité » des chiffres annoncés pour le revenu de 2013, alors que ceux « publiés il y a un an sont faux, archifaux », fait valoir le syndicat jeudi dans un communiqué.

« Habituellement, la FNSEA commente les prévisions des comptes de l'agriculture en pointant ici et là des évolutions notables, en particulier en termes de revenu des producteurs. Cette année, nous pourrions déplorer un repli de 15 % du résultat moyen et souligner encore une fois que la volatilité des prix se confirme, que les charges sont au plus haut niveau et que les revenus sont en baisse dans quasiment tous les secteurs. »

« Seulement, cette année, ce ne sont pas les résultats de 2013 que nous voulons commenter mais ceux de 2012 ! Comment se fait-il qu'il faille attendre le mois de décembre 2013 pour se rendre compte enfin que des chiffres publiés il y a un an sont faux, archi-faux ? »

« Aurait-on changé le mode de calcul sans nous en informer ? Aujourd'hui, le doute est là et la FNSEA s'interroge. »

« Ce qui est sûr, c'est qu'il est très regrettable que les acteurs du monde agricole, y compris les pouvoirs publics, aient eu des chiffres erronés sous les yeux pendant un an, en pleine réforme de la Pac. Des résultats tellement « hors champ » ne peuvent que contribuer à la division des agriculteurs. »

« La FNSEA pense que tout cela jette le doute sur la sincérité des comptes publics et sur le rôle de la Commission des comptes de l'agriculture », conclut le communiqué.