Dans un communiqué commun du 22 octobre2012 , la FNSEA, Irrigants de France, Coop de France, Orama et JA demandent au « Premier ministre de clarifier la position gouvernementale en cohérence avec le discours du chef de l'Etat prononcé au Space à Rennes q/. A savoir : « Appuyer le financement des ouvrages qui permettent l'amélioration de l'irrigation, [...] de l'efficience hydrique, de la capacité de la régulation (notamment par retenues de substitution). q/

En parallèle, Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, a demandé, dans un courrier du 2 octobre 2012 adressé aux directeurs des agences de l'eau, « de suspendre toute forme de soutiens financiers à la création de réserves de substitution, dans l'attente d'un énième rapport confié à une mission parlementaire q/, selon le communiqué.

Les signataires rappellent que « l'irrigation est la première assurance climatique de l'agriculteur, qu'elle protège son revenu et lutte ainsi contre la déprise agricole en assurant le renouvellement des générations q/.