Plus de 465 500 élèves, étudiants, apprentis et stagiaires font cette année leur rentrée sur les bancs de l’enseignement agricole, annonce le ministère de l’Agriculture, ce lundi 4 septembre 2017.

Cette année plus que jamais, les équipes éducatives mettront l’accent sur l’ouverture internationale. 2017 marque en effet les trente ans du programme Erasmus qui encadre les échanges en Europe. Des lycées agricoles ont décidé à cette occasion de fêter les « Erasmus Days » les 13 et 14 octobre prochains, pour « valoriser et témoigner sur leurs projets européens ». Un « Erasbus » parcourra par ailleurs la France en septembre et octobre pour promouvoir ce programme auprès des jeunes.

Source : ministère de l’Agriculture.

Nouvelle épreuve facultative

« En 2015, l’enseignement agricole a bénéficié de 7,7 millions d’euros (soit 6,3 % des crédits français affectés au programme) pour cofinancer la mobilité européenne de tous les publics, élèves, étudiants, apprentis, adultes (en formation continue) et enseignants », indique le ministère.

De nombreux autres réseaux sont déployés hors Europe pour faciliter les coopérations avec les pays du Maghreb, de l’Amérique, de l’Afrique et de l’Asie. Depuis janvier 2017, les élèves, étudiants, apprentis et enseignants auraient réalisé ainsi près de 17 700 « mobilités internationales ».

Le phénomène se répercute dans les programmes : à partir de la session d’examen de 2018, les élèves en bac pro ayant réalisé leur stage individuel en milieu professionnel en Europe pourront valoriser cette expérience en s’inscrivant à une épreuve facultative intitulée « mobilité ». Seuls les points au-dessus de 10 seront dans ce cas comptabilisés dans le calcul de la moyenne générale de l’examen.

Alain Cardinaux